Campagne d'Indochine  -  1947-1955

  Campagne éprouvante : climat, éloignement, durée du séjour, incompréhension de la part de nombreux Français sortant d'une guerre et ne comprenant pas le but de cette nouvelle épreuve.

   Le régiment, doté de 4 Escadrons et de l'E.H.R. couvrait un territoire comprenant une grande partie de la Cochinchine, débordant sur le Cambodge et les Hauts-Plateaux.
Formé au départ d'Escadrons venant d'unités et d'horizons différents, ce Régiment prend tout d'abord le nom de " Régiment de Marche de Spahis d'Extrême-Orient ", le R.M.S.E.O., avant de devenir le 2ème Régiment de Spahis Marocains. Français et Marocains, puis Vietnamiens ensuite, les missions étaient multiples : ouvertures de routes, tenue de postes, opérations d'envergure, et surtout un énorme travail de pacification réalisé à tous les échelons. Ce travail, un de nos Chefs de Corps, le Colonel LEHAGRE a su le décrire dans un recueil de notes que l'Amicale a réédité.
  

                                             L'Étendard et sa Garde sur le quai de Saïgon avant le rembarquement, en 1955.                                                                       
                             

 Les pertes en Officiers, Sous-Officiers, Spahis, Marocains, Français, Vietnamiens, furent
 sévères et, comme en1940, le Régiment perdait un de ses Chefs de Corps, tué dans une embuscade :  
                                  
  le Colonel POUGIN de la MAISONNEUVE   

L'Amitié qui s'est forgée au cours de cette Campagne entre les Spahis de tous grades, la cohabitation réussie entre trois races, de trois continents et de trois religions différents est un exemple pour le monde actuel confronté à des problèmes identiques et qui n'arrive pas à les résoudre.

l Page Suivante (Maroc-F.F.A.)           l   Sommaire Historique           l Présentation